petit-dico7

 

 

La toxine botulique est un mot qui fait presque peur... quand on ne sait pas ce que c'est ! 

Pas de panique, je vous explique un peu de quoi il s'agit :

 

 

 

La toxine botulique (ou botulinique) :

Qu'est-ce que c'est ? 

Selon le site Dermato-info.fr, "la toxine botulique est à l'origine une toxine fabriquée par la bactérie responsable du botulisme, une maladie potentiellement grave entraînant des paralysies musculaires. La bactérie en elle-même n'est pas dangereuse, elle se développe dans des conserves alimentaires mal préparées dans lesquelles elle produit la toxine botulinique ; son absorption accidentelle est responsable d'une paralysie pouvant toucher les muscles respiratoires (...). La toxine botulique utilisée en médecine est, quant à elle, fabriquée industriellement et utilisée comme médicament à visée strictement locale. Elle est utilisée depuis 25 ans en neurologie, en opthalmologie et en pédiatrie pour mettre au repos certains muscles à l'origine de manifestations anormales ou douloureuses". (Octobre 2014)

 ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Lors des premières injections pour Jérémie, un document explicatif nous avait été remis par le SESSAD, suivi d'un document beaucoup plus complet qui nous a été remis plus tard en 2006 par le centre de rééducation d'Angers. Voici quelques extraits de ce document : 

"Préambule :
La toxine botulinique A est un traitement des contractures musculaires d'origine neurologique (spasticité). Ce traitement est actuellement proposé chez l'enfant, comme chez l'adulte, avec une bonne efficacité et peu d'effets secondaires.

Depuis quand utilise-t-on la toxine botulinique en médecine ? 
En 1944, on isole la toxine botulinique produite par la bactérie Clostridium botulinum. Au cours des décennies suivantes, on effectue des recherches pour l'utiliser comme alternative au traitement du strabisme, puis pour lutter contre les spasmes extra-oculaires. Ces premières applications ont donc concerné l'ophtalmologie. Aux Etats-Unis, elle a été ensuite utilisée dans le traitement du pied en équin de l'infirmité motrice cérébrale dès 1989.

L'utilisation de la toxine botulique dans la spasticité est-elle autorisée et légalisée ? 
Oui, la toxine botulique a reçu l'autorisation de mise sur le marché (A.M.M.) en France en 1998 pour les enfants au niveau de certains muscles de membres inférieurs (pied équin) et en mars 2002 pour les adultes au niveau du membre supérieur.

Comment agit-elle ? 
La toxine botulinique agit au niveau de la jonction du nerf avec le muscle. Elle bloque la transmission d'un médiateur (Acétylcholine) du nerf au muscle de façon réversible. De ce fait, elle entraîne une paralysie musculaire réversible. Son efficacité est transitoire et estimée à une période de 3 ou 4 mois. En médecine, l'objectif est d'obtenir un affaiblissement de muscles trop toniques. On utilise donc des doses infimes de toxine.

A partir de quel âge peut-elle être utilisée ? 
Elle est utilisée chez les enfants à partir de 2 ans pour le traitement de la déformation dynamique du pied en équin dans le cadre d'une infirmité motrice cérébrale. Chez les enfants de plus de 12 ans et chez l'adulte, elle est utilisée dans de nombreuses indications : les troubles de la motricité oculaire, la spasticité, les dystonies, les spasmes faciaux, les torticolis spasmodiques, les troubles vésico-sphinctériens...
 

Qui va pratiquer l'injection ? 
Cet acte doit toujours être effectué par un médecin spécialisé : neurologue, médecin rééducateur, chirurgien orthopédiste, rhumatologue, ophtalmologue.

Comment va se dérouler l'injection ? 
Dans un premier temps vous avez été reçu en consultation par ce médecin spécialiste. Eventuellement un bilan a été réalisé avec film en ergothérapie et/ou en kinésithérapie pour mieux connaître la situation de votre enfant avant l'injection. Le jour de l'injection, le patient et les parents (pour les enfants mineurs) signent "une autorisation d'injection de la toxine", "l'autorisation de filmer" et "l'autorisation d'utilisation de Kalinox". Kalinox est un gaz inhalé par l'enfant permettant de modifier les perceptions douloureuses. La présence des parents est vivement souhaitée au moment des injections afin de rassurer leur enfant. La séance se déroule dans un local approprié, en présence du/des parents, avec le médecin spécialiste assisté d'une infirmière. Le médecin réalise l'injection après repérage des sites à l'aide d'un appareil de stimulation des muscles ou de détection de l'activité musculaire. Il faut savoir qu'il y a plusieurs sites d'injection lors d'une même séance.

Est-ce que je vais avoir mal ? 
Le produit injecté, la toxine botulinique, n'est pas un produit douloureux, mais l'injection est sensible dans le muscle contracté. Afin que ce traitement se passe dans les meilleures conditions nous avons recours à la crème EMLA, ou à l'inhalation d'un gaz appelé MEOPA ou KALINOX pour les enfants. 

Combien de temps va durer le bénéfice ? 
Classiquement l'effet biologique de la toxine dure de 2 à 3 mois, mais dans la spasticité l'effet peut durer au-delà de 6 mois car la kinésithérapie et l'appareillage prolongent le bénéfice acquis. Dans certaines indications des plâtres de postures sont réalisés après les injections.

Y aura-t-il des plâtres en appareillage complémentaires ? 
Les appareillages sont quasi-systématiques et indispensables après les injections de toxine botulique car ils potentialisent et prolongent le bénéfice des injections. Des plâtres sont éventuellement envisagés après analyse clinique du médecin, pour agir sur les rétractions. Le premier plâtre est réalisé à 3 semaines/1 mois de l'injection pour une durée de 15 jours."

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Catégorie : MON PETIT DICO

Restez informés !

Traduction

A propos

110722 036

Bonjour et bienvenue sur ces pages qui retracent la vie de mon fils hémiplégique et vous donnent des informations utiles dans ce domaine. 

Suivez-moi sur Facebook

 
 

Recherche

});