Episode 22 : Une page se tourne...

 

Au cours du CE2, les expériences se multiplient en psychomotricité pour Jérémie. Après le tricycle, voilà qu'il fait de la trottinette à 3 roues, et même du patin à roulette ! Bon, pour le patin, l'intervenante met de la moquette par terre pour que ça roule moins vite et qu'il soit autonome, mais tout de même, vous vous rendez compte ? Du patin à roulette ! Rien que ça !

Progressivement, Jérémie accepte la vitesse et finit même par y prendre plaisir. Je suis ravie, et commence à rêver de sorties en famille à vélo.

Eh oui, le vélo, ça parait banal pour bon nombre de familles, mais pour nous, pour l'instant, c'est de l'ordre de l'inaccessible. Du moins ça l'était car maintenant, avec un tricycle, ça pourrait devenir possible...

Mais Jérémie n'est qu'en primaire, il est loin d'avoir fini de grandir. Un tricycle adapté représente un certain coût, et s'il faut le changer régulièrement mieux vaut sans doute attendre encore un peu. Et puis, j'avoue que ça me fait aussi un peu peur, car faire du vélo sur la cour de l'école ou la place de l'église c'est une chose, en faire sur la route en est une autre. Et puis il y aussi l'encombrement du tricycle à prendre en compte. A vrai dire, je me pose quand même beaucoup de questions, il faut que je réfléchisse à tout ça...

En dehors de cela, lors des séances, Jérémie a aussi expérimenté des jeux de ballon, de balle ou de raquette : badminton, tennis, ping-pong, crosse de hockey. Il commence à savoir dribbler de la main gauche et, pour les jeux de ballon au pied, il se déplace davantage et contrôle mieux le ballon. 

Que de progrès ! 

 

2004-12004

2004-3

2004


Les expériences nouvelles ne s'arrêtent pas là. L'année suivante, en CM1, la psychomotricienne fait travailler Jérémie... en piscine ! Elle veut affiner ses perceptions corporelles dans un univers différent de son univers habituel, avec des repères différents. Pour elle, un travail de coordination dans l'eau est surtout très intéressant par rapport à l'hémiplégie de Jérémie.

C'est vrai qu'on entend souvent parler des bénéfices de la rééducation dans l'eau. Je suis donc vraiment contente de cette opportunité qui s'offre à lui.  

Pour Jérémie, l'eau est pour l'instant un milieu inhabituel, presque hostile. Il faut dire que nous n'allons jamais à la piscine...

Mais il réussit finalement à vaincre son appréhension de l'eau. Mieux encore, il aime ça !

A la fin du CM1, la psychomotricienne pense qu'il est susceptible d'apprendre à nager !

Je n'en reviens pas ! Nager avec juste un bras, et en plus une jambe qui fonctionne mal, cela me parait tellement incongru ! Je sais bien qu'il y en a qui réalisent des exploits avec pire handicap, mais là il s'agit de mon fils, alors forcément, pour moi c'est différent...

Mais Jérémie fait bien de la randonnée en montagne, alors pourquoi pas nager aussi ? Je décide d'y croire et de l'inscrire à des cours de natation pour la rentrée prochaine. 

2005-12005 - Avec Justine

 


Une page se tourne...


La psychomotricienne est arrivée au bout de l'aide qu'elle peut apporter à Jérémie.

L'ergothérapeute aussi : au départ, son objectif était de le faire travailler pour une récupération maximale de sa motricité, de sa sensibilité au niveau du membre supérieur droit, ainsi que la prise en compte de l'amputation d'une partie de son champ visuel. Passé ce stade, elle s'est attachée à mettre en place et optimiser des compensations, par le biais de techniques et aides techniques comme la table à dessin par exemple. Pour finir, elle s'est consacrée à la recherche de son autonomie dans les actes de la vie quotidienne : toilette, habillage, repas.

Je reviendrai sur tout cela plus en détail prochainement, pour le moment je veux juste dire que la mission est accomplie : Jérémie est quasiment autonome... 

 

La prise en charge de Jérémie par le SESSAD arrive donc à son terme.

Il est temps maintenant de laisser la place à un autre enfant.

C'est ainsi que Jérémie quitte le service le 31 juillet 2005, après 6 ans de suivi.

Il a 10 ans et c'est un tournant dans sa vie, car il était habitué à tous ces intervenants qui faisaient parti de sa vie. Une nouvelle vie commence pour lui, puisqu'il va continuer son chemin sans eux. 

Lors du bilan final, tous se sont accordés pour convenir du tempérament accrocheur de Jérémie et de sa capacité à se servir de ses acquis.

Vraiment, je suis vraiment très fier de lui...

   

2005 2005

 

                                                                                                                      A suivre... 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Catégorie : RETOUR DANS LE PASSE

Restez informés !

Traduction

A propos

110722 036

Bonjour et bienvenue sur ces pages qui retracent la vie de mon fils hémiplégique et vous donnent des informations utiles dans ce domaine. 

Suivez-moi sur Facebook

 
 

Recherche

});